LE DROMADAIRE: un animal exceptionnel qui demande à être connu!! Partie 2

 

La première domestication réussie du dromadaire date d’il y a 5 000 ans dans la péninsule Arabique. Cet animal docile pouvait s’habituer assez aisément à vivre dans une cour, une écurie, voire une grotte même s’il venait du désert. De plus, les dromadaires marchent instinctivement les uns derrière les autres.

L’élevage du dromadaire

On compte 51 races principales et plus de 100 races secondaires ou variétés. Il existe 3 catégories de dromadaire : de grande taille, de taille moyenne et de petite taille. Un dromadaire de petite ou de moyenne taille pourrait passer sous les plus grands.

 

Importance de l’élevage

L’élevage du dromadaire est primordial aux Émirats arabes unis, au Qatar, en Mauritanie, dans le Sahara occidental, au Djibouti et Somalie. Il est important en Arabie Saoudite, au Bahreïn, en Jordanie, au Koweït, au Niger, au Soudan, au Tchad et en Tunisie. En Algérie, au Maroc, en Lybie, au Mali, en Éthiopie, au Kenya, en Israël et au Pakistan, l’élevage de dromadaire n’est important que pour une partie de la population.

 

Les types d’élevage

L’élevage extensif est l’élevage traditionnel, l’élevage pastoral, consistant en des transhumances saisonnières imposées par le climat. Les troupeaux sont emmenés là où il y a du pâturage. L’élevage intensif est moderne et produit du lait de chamelle et de la viande de dromadaire. L’élevage semi-intensif permet d’exploiter des dromadaires de taille petite à moyenne, gardés dans les oasis. Les troupeaux servent à puiser de l’eau, extraire de l’huile d’olive par broyage, transporter des produits agricoles, tirer de la herse ou de l’araire, etc.

 

Les maladies

On reconnaît un animal souffrant à son comportement : il s’isole du reste du troupeau, il devient muet ou émet des plaintes lancinantes, il allonge son cou sur le sol, il respire par à-coups, sa bouche est écumeuse et béante… Pour les entorses, les torticolis, les troubles articulaires, les diarrhées, les abcès, les inflammations des ganglions, certaines fractures et maladies infectieuses, les chameliers brûlent la partie du corps concernée au feu rouge pour augmenter le nombre de globules blancs localement. Les maux du dromadaire sont nombreux : les parasites externes ou ectoparasites, les parasites internes ou endoparasites, les maladies pyogènes produisant du pus et des suppurations, la rage, la peste bovine, la tuberculose, la salmonellose, etc.

Le dressage de dromadaire

Un dromadaire bien dressé est capable de répondre à l’appel de son propriétaire, de baraquer (position accroupie permettant au chamelier de le monter) tout seul à une sollicitation par la voix, de suivre une direction lorsque son maître lui en donne l’ordre (reconnaissant la droite et la gauche, le départ, l’arrêt et le retour), de reconnaître l’heure de la friandise, de marcher sur les genoux à la demande, de rompre sa démarche à l’amble pour avancer comme un cheval, de lever une patte pour que le propriétaire marche dessus afin de l’enfourcher, de sauter un obstacle, de danser sur un rythme imposé…

 

Connaître les comportements

Il faut savoir qu’un dromadaire ne marche jamais droit et évite les obstacles (pierres, plantes, accidents du terrain, etc.) sur son chemin. C’est pour ça qu’il suit les traces de son prédécesseur et les sentiers tracés par les caravanes. Il a peur de tout ce qu’il lui est étranger : homme de ville, bruit d’avion ou d’hélicoptère, etc. Il a aussi peur de toute odeur de fauve et du rugissement du lion (même imité par l’homme). Malgré une peau épaisse, il est sensible. Il voit loin grâce à sa tête perchée et flaire l’eau et les pâturages à des dizaines de kilomètres à la ronde.

 

Faire obéir

Il faut entre un an et un an et demi, pour dresser un dromadaire, lui apprendre à monter, à descendre, à marcher, à ne pas avoir peur du bruit. Il faut connaître son caractère pour mieux le dresser. Le chamelier utilise la voix (ordre verbal) et des sifflements pour donner des ordres au chameau.

 

Les manières de monter

Il existe trois manières de monter :

  • En avant, le pommeau en croix dirigé vers l’avant. C’est la selle touareg ou selle de garrot.
  • Au-dessus, le pommeau arrondi. C’est la selle maure ou la selle de dos.
  • En arrière de la bosse. C’est la selle arabe ou la selle de croupe.

 

Les produits issus des dromadaires

Le dromadaire est un animal très utile, combinant les qualités d’un bovin et d’un cheval. Il réalise des travaux physiques, il produit du lait et de la viande, il sert à se soigner, etc. Chaque partie de son corps peut être exploitée !

 

Des produits alimentaires

Le lait de dromadaire est très consommé dans les pays où l’élevage de camélidés est important. Ce lait est riche en vitamine C et contient des facteurs antimicrobiens. À part cela, tout est bon dans le dromadaire ! La viande de dromadaire est de plus en plus populaire avec pas moins de 300 000 tonnes produites dans le monde. Elle est similaire à la viande d’autruche, tandis que la viande d’un jeune dromadaire est comparée à celle d’un mouton. Sang, bosse et os sont très appréciés par les nomades.

Des matériaux

La laine des jeunes dromadaires est récoltée pour en faire du tissu similaire au cachemire. Certaines races produisent jusqu’à 3 kg de laine, alors que d’autres en sont dépourvues. Le poil sert à faire des couvertures, des vêtements, des tapis, des cordes, mais aussi des tentes chaudes et imperméables. L’urine et les excréments sont utilisés à des fins thérapeutiques : traitement contre la sinusite, la grippe…

 

Du travail

Le dromadaire commence à être dressé à la monte à partir de 3 ans et est prêt à 6 ans. Les camelins sont dressés pour porter des marchandises lourdes sur de longues distances, dans des déserts semi-arides. Au fil du temps, les dromadaires dressés ont servi aux caravaniers, aux guerriers, aux agriculteurs, aux sportifs (courses de dromadaires) et aux touristes (randonnée chamelière).

 

Pour en savoir plus sur ce fascinant animal, suivre le lien ce dessous :

 https://savoirspartages.cirad.fr/nos-realisations/compilivres/le-dromadaire-pedagogique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *