Initiation à la vie au désert

Pourquoi un circuit dans l’Adrar mauritanien ? Pour se couper du monde moderne, faire le vide dans sa tête, se sentir bien en passant du temps avec des personnes authentiques et sympathiques, admirer les merveilles de la nature, découvrir des vestiges sahariens… Si vous aimez l’aventure, découvrez avec nous la vie au désert dans l’Adrar mauritanien !

À la découverte de magnifiques paysages désertiques

Le désert est un milieu naturel vivant. La vie s’est développée en tenant compte des contraintes liées à la très faible pluviosité. Ce voyage permet de prendre le temps en douceur, de comprendre la vie dans le désert. Le petit village d’El Kheouiya nous accueille. Un ensemble de familles est là, installé, autour d’un point d’eau. Quelques maisons en dur, des huttes traditionnelles et aussi des khaïmas (tentes traditionnelles) constituent le village. Les jardins et le rythme de la vie dans la communauté seront les éléments importants. Puis nous partons en direction du sud ; la nature est reine et le désert impose sa majesté. Les dunes, le sable, le bleu du ciel, mais aussi les magnifiques arbres pluricentenaires, aux essences variées accompagnent notre progression.

 

Un circuit authentique au cœur de la nature

Notre caravane de chameaux, nos chameliers, fidèles compagnons de voyage cheminent avec nous. Initiatique, ces quelques jours partagés permettent de comprendre, d’apprendre les rudiments simples, efficaces et dépourvus de superflu du quotidien d’un nomade maure dans son milieu de vie. Le bois, le feu, la galette, le thé et les chameaux sont les principales occupations et préoccupations de nos hôtes. Nous mettrons la main à la pâte à pain, maîtrisons un feu essentiel, écouterons le chant du thé tout en restant à l’écoute des chameaux mis au pâturage.

 

Des nuits magiques dans le désert

La nuit venue, la voûte étoilée donne au ciel une luminosité envoûtante. Orion, la Grande Ourse, l’étoile du nord et la ronde des planètes animeront les discussions, les observations sous l’œil attentif de Madame la lune. La nuit au désert, c’est la plénitude, le calme, le repos réparateur dans une immensité pouvant être vertigineuse. Nous apprendrons à dormir dehors, à la belle étoile, et à maîtriser ses craintes.

L’insomnie est ici un kaléidoscope de galaxie, un festival d’étoiles filantes, la translation des étoiles dans le ciel tout au long de la nuit. Puis, nous savourerons le courant d’air qui court sur le visage, le déplacement du sable. Avec de la chance, le glapissement d’un chacal, les bruits souvent incongrus des chameaux attrapant une touffe de sbot (puissante graminée pérenne) et la mélopée d’un chamelier qui, à l’orée du sommeil, entonne un chant doux et répétitif.

Une région dotée d’un patrimoine historique captivant

La palmeraie de Tanouchert nous ouvre un nouvel aperçu de ce monde complexe alliant nomades et sédentaires, des relations et une complémentarité exemplaire à partir du moment où nous nous donnons la peine de comprendre. Les dattes, aliments essentiels dans la nourriture des Sahariens, sont des biens précieux. L’eau (source de vie), le lait (essentiel) et les dattes : nous avons là le triptyque de la vie au Sahara. L’histoire de l’Adrar mauritanien est passionnante ! Nous sommes aux sources de bon nombre d’épopées dans ce monde arabo-berbère.

En marchant, nous côtoyons de multiples vestiges du passé, les artefacts néolithiques jonchent le sol, des tombeaux simples ou complexes nous rappellent que de multiples sociétés se sont développées, à des périodes où les pluviaux étaient plus fastes. Ces civilisations ont bougé, migrés laissant la place à de nouveaux groupes humains plus adaptés aux conditions climatiques et à l’aridité. Ces vestiges paléolithiques et néolithiques sont les témoins essentiels de ces transitions.

Une belle et riche nature à découvrir

En concordance, les paléosols eux aussi nous enseignent les périodes climatiques passées. Le cordon de grès siliceux d’Herour parle d’un paléofleuve au lit devenu solide et maintenant saillant. Nous foulons le désert à pied comme le font les maures, les étapes sont volontairement courtes pour prendre le temps d’apprécier, d’échanger, d’observer. Ce voyage encourage aussi à lâcher prise, loin des sollicitations du monde, loin des connexions, des réseaux et du tumulte de la vie quotidienne.

Nous avons besoin sans forcement le formaliser, de ces horizons lointains, de ces calmes pleins du vacarme du silence. Volontairement, nous vous convions à être en petit groupe de maximum 8 voyageurs. Nous vous convions à être curieux de tout, gourmand d’espace et arpenteur d’infini. C’est là notre liberté ou les contours sont, sans le dire, dictés par une nature envoûtante et implacable.

2 thoughts on “Initiation à la vie au désert”

  1. Prifer Serge dit :

    Bonjour,

    Très intéressé mais…. une idée de vos tarifs ?

    Cordialement

    1. Voyage Mauritanie dit :

      Bonjour,
      Bien sur, vous trouverez le voyage dans la partie circuit de notre site internet.Ou en cliquant sur ce lien : http://www.voyagemauritanie.com/circuit/initiation-a-la-vie-au-desert/

      Cordialement,

      L’équipe Détours Mauritanie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *