Randonnée chameliere

Dunes et palmeraies - Mosaïque saharienne en Adrar occidental

La partie occidentale de l’Adrâr Mauritanien offre une très grande diversité de paysages.
Le plateau est quadrillé par un dense réseau de failles d’origine tectonique où s’écoulent les oueds. Ici les ergs blonds sont prépondérants ; ils viennent s’échouer contre les lames redressées de grès noirs. L’érosion, transformant les grès en sables, a modelé les paysages multiples au fil des millénaires. Ainsi, en fond de vallée, la douceur de petites palmeraies se singularise des abrupts et austères ma...

Voir plus
Aéroport de Paris
4h-3500km
1h 30m-86km

Jour 1Vol international au départ de Paris pour Atar, en route vers le plateau de l'Adrâr

Aéroport de Paris - Atar

  • Départ de Paris par vol affrété. A titre indicatif, le décollage est prévu en début de matinée pour une arrivée à Atar à la mi-journée.
    Après les formalités et la récupération des bagages, les équipes vous attendent dans le hall de l'aérogare.
    A Atar, un déjeuner est prévue dans une auberge au confort agréable.

Atar - Chinguetti

  • L'ancienne cité de Chinguetti
    Chinguetti fut fondée par les Ida Ouali vers 1525, en amont d’Abweyr, aujourd’hui disparue, elle même créée en 1261.
    L’étymologie probable du toponyme shingitî serait :

    • puits du cheval, du soninké : si : puits + n : de + gede : cheval.

    Chinguetti fut le centre commercial le plus actif et la ville la plus importante du Sahara occidental. Elle fut considérée par les Mauritaniens comme la 7ème ville sainte de l’Islam avec ses 11 mosquées, ses 100 puits et son cercle de savants.
    En 1675, un massacre perpétré par une partie des Ida-ou-Ali entraîna l’éclatement du groupe dont les survivants fondèrent un autre ksar dans le Tagant, Tidjikja.
    Il ne reste aujourd’hui qu’une seule mosquée et le souvenir des périodes prospères…
    Les principales tribus qui composent sa population sont les Ida-ou-Ali, les Laghlal et les Oulad Gheilan.

    Avec leurs ruelles étroites et tortueuses, leurs nombreuses impasses, leurs maisons basses et sombres à base de matériaux locaux, leurs quasi-absence de places et d’espaces communautaires, Chinguetti et Wadâne ont une structure de vieux ksour densément blottis autour de leurs mosquées.

  • Transfert en véhicules 4x4 pour rejoindre l’ancienne cité de Chinguetti (2h environ de trajet).
    La piste pour monter sur le plateau (dhar) est, à ce jour bonne, mais elle peut être dégradée par les pluies qui surviennent en fin d’été.
    Si nous en avons le temps, visite de la vieille ville : bibliothèque(s), palmeraies et jardins. Si non, cette visite est remise au lendemain matin.

Repas et hébergement
Déjeuner: Auberge des Caravanes | Atar
Dîner: Auberge Escale de Chinguetti
Hébergement: Auberge Escale de Chinguetti
3h-10km
Lagueïla
2h-4km
M'Ghalig Warane

Jour 2Début de la randonnée chamelière, les dunes de l'Erg Warane

Chinguetti - Lagueïla

  • La mise en route de notre caravane est un peu longue, comme pour toute caravane d'importance.
    Direction le Sud. Nous nous dirigeons vers la petite palmeraie de Lagueila, nichée entre deux cordons dunaires des M'ghalig (gros massifs de dunes).

  • L'itinéraire décrit est donné à titre indicatif car il reste fonction des points d'eau, des pâturages, des conditions atmosphériques ou des jardins des sédentaires.
    Les étapes sont sujettes à divers facteurs d'influence :
    Importance de la saison des pluies ayant occasionné des inondations, vent de sable ou présence de campements près desquels il est impossible d'installer les bivouacs, etc.

Lagueïla - M'Ghalig Warane

  • Ensuite, plein ouest, nous poursuivons notre périple dans les dunes.
    Une végétation spécifique aux grands ergs se développe tel que l’Acacia raddiana, le Balanites aegyptiaca et l’Aristida pungens.
    Nous posons le bivouac sur un des puissants massifs de sable.

Repas et hébergement
Petit déjeuner: Auberge Escale de Chinguetti
Déjeuner: Préparé par l'équipe
Dîner: Préparé par l'équipe
Hébergement: Bivouac saharien
M'Ghalig Warane
Nord Kider

Jour 3 - 5Immersion dans les sables pour atteindre les roches de Kider

M'Ghalig Warane - Nord Kider

  • Sur les traces de l'exode des Ida-ou-ali de Chinguetti, partis fonder Tidjikja à l’époque médiévale, la caravane franchit les hautes dunes de l'Erg Warane. Puits et pâturages permettent aux nomades d’arpenter ces immensités sablonneuses. Plein sud se profile bientôt le rebord du plateau de Kider ; nous nous déroutons légèrement pour revoir les peintures rupestres que nous avons découvertes lors d'un précédent voyage ; tessons de poteries et artefacts en silex confirment l’occupation des lieux au Néolithique. Nous traversons ensuite en direction du puits Amoum. Paysages et bivouac grandioses au nord de l’aklé, dunes molles et chaotiques, difficiles pour les chameaux, mais très belles. L’ombre des acacias, à proximité du puits est la bienvenue.

Repas et hébergement
Petit déjeuner: Préparé par l'équipe
Déjeuner: Préparé par l'équipe
Dîner: Préparé par l'équipe
Hébergement: Bivouac saharien
Nord Kider
5h-16km
Amoum
2h-5km
Massif de Roueissat

Jour 6De plateaux en plateaux, Kider Amoum Roueissat

  • Vers le sud, après la traversée de l’aklé, nous traversons la zone de tumuli qui domine le puits d’Amoum. Nous remontons ensuite l’oued Amoum, en direction du massif gréseux de Roueïssat. Nous cheminons entre de petits châteaux de grès, vestiges de l’érosion au fil des millions d’années. Cette zone, très peu fréquentée, nous a offert des traces de gazelles à chacun de nos passages. Après le pique nique sous quelques acacias, nous retrouvons les dunes qui envahissent peu à peu le plateau de Roueissat. Nous dormons sur le plateau avec, à l’horizon, l’erg Roueïssat, fleuve blond de dunes alignées.

Repas et hébergement
Petit déjeuner: Préparé par l'équipe
Déjeuner: Préparé par l'équipe
Dîner: Préparé par l'équipe
Hébergement: Bivouac saharien
Massif de Roueissat
5h-15km
Erg Roueissat

Jour 7Marche dans les aklé de Roueissat

Massif de Roueissat - Erg Roueissat

  • La végétation disparaît progressivement quand les dunes se font plus denses ; nous traversons en zigzagant, enchaînant les couloirs interdunaires, avec à l’horizon la barre noire et élevée du plateau de Tanemouj.

Repas et hébergement
Petit déjeuner: Préparé par l'équipe
Déjeuner: Préparé par l'équipe
Dîner: Préparé par l'équipe
Hébergement: Bivouac saharien
Erg Roueissat
5h-16km
Hassi Echig
1h 20m-4km
Amjenjer

Jour 8Palmeraies, sources et puits proche de la cuvette d'Amjenjer

  • A la sortie des dunes, un petit relief abrite une source salée, attirant de nombreux oiseaux, sédentaires et migrateurs, et les traces du cortège de prédateurs. Nous consacrons un temps d’observation à la vie autour de ce point d’eau de surface, très rare au Sahara, puisqu’en général l’eau n’est accessible qu'avec une corde et une outre. Un bouchon de hautes dunes franchi, nous découvrons l’oued Echig, et son puits bienvenu. En route vers le pique nique au pied du plateau de Tenemouj, nous découvrons un ancien dépôt souterrain de marchandises, pour le sel essentiellement. Puis des hauteurs de cet immense plateau, la marche vers le bivouac va nous offrir de grands moments d’émotion au dessus des immenses zones ensablées. Le plateau est rigoureusement plat, et le regard se perd à l’horizon, impossible à évaluer en terme de distance. Il semble reculer devant nous, et le recours à la boussole est indispensable. Un passage, que l’on découvre au dernier moment, permet de rejoindre la plaine ; on domine le paysage loin vers le sud, et à nos pieds la vallée boisée d’Amjenjer cache quelque part nos chameaux et notre bivouac.

Repas et hébergement
Petit déjeuner: Préparé par l'équipe
Déjeuner: Préparé par l'équipe
Dîner: Préparé par l'équipe
Hébergement: Bivouac saharien
Amjenjer
5h 30m-16km
Aïn Es Safra

Jour 9Le village d'Aïn Safra

Amjenjer - Aïn Es Safra

  • Après la traversée de la vallée d’Amjenjer et pour rejoindre notre pique nique en bordure d’une jolie mare nous coupons par le plateau, occupé par de jolies barkhanes orangées (dunes en croissant). Par l’oued ou le plateau nous rejoignons l’oasis improbable d’Aïn Sefra (« La source jaune »). Une poignée de cahutes semble avoir été jetée sur le plateau un jour de vent, contre lequel elles sont bien mal protégées. On ne découvre l’oued et le bouquet de palmiers qu’en arrivant vraiment au bord de la falaise qui domine l’oued. Nous remplissons nos bidons et outres, alors que tous les enfants ont quitté l’école pour venir voir ces drôles de nomades. Nous nous éloignons du village pour bivouaquer derrière un cordon de dunes.

Repas et hébergement
Petit déjeuner: Préparé par l'équipe
Déjeuner: Préparé par l'équipe
Dîner: Préparé par l'équipe
Hébergement: Bivouac saharien
Aïn Es Safra
6h-17km
Ait Maoualine

Jour 10La vallée mystérieuse d'Aït Maoualine

Aïn Es Safra - Ait Maoualine

  • Nous obliquons maintenant vers l’ouest et nous rejoignons la plaine quasi fermée d’Aït Maoualine ; les pâturages sont en général assez riche, mais le déboisement sauvage a fait des ravages. Personne ne viendra contrôler cette activité illégale aussi loin d’axes routiers. Les langues de sables descendent et remontent les contreforts qui encerclent cette cuvette. Les différentes essences arborées les plus communes sont les Acacias raddiana (Talha), Balanites aegyptiaca (Teichot), Boscia senegalensis (Eizine). Verdure, sable et roche composent un paysage riche et varié.

Repas et hébergement
Petit déjeuner: Préparé par l'équipe
Déjeuner: Préparé par l'équipe
Dîner: Préparé par l'équipe
Hébergement: Bivouac saharien
Ait Maoualine
5h-15km
Toudouchine

Jour 11L'univers minéral de l'étonnante palmeraie de Toudouchine

Ait Maoualine - Toudouchine

  • Nous sillonnons le dédale des oueds plus ou moins ensablés de cette zone de plateaux très facturés. Aucune ligne droite n’est possible. Nous rejoignons un des puits de Toudouchine, point de ralliement des nomades et semi nomades de la région. Nous entrons au cœur du territoire des Oulad Sassi ; ils font partie de la confédération tribale des Ideichili, qui de tout temps ont joui d’une certaine autonomie par rapport aux tribus Hassan et à l’autorité émirale. Ils furent une source de contestation quasi permanente aux divers pouvoirs successifs. La pénétration française en Mauritanie fut un temps déstabilisée par la mort de X. Coppolani (chef de la mission de pacification en Mauritanie), tué à Tidjikja le 12 mai 1905 par une bande armée essentiellement constituée de gens de la tribu Ideichili. La palmeraie de Toudouchine el Kebir nous accueille à l’heure du pique nique ; nous y passerons également la nuit après un après midi de repos bien mérité.

Repas et hébergement
Petit déjeuner: Préparé par l'équipe
Déjeuner: Préparé par l'équipe
Dîner: Préparé par l'équipe
Hébergement: Bivouac saharien
Toudouchine
4h 40m-14km
Gueltas de Sbaïa

Jour 12Les canyons et les gueltas de Sbaïa (le lion)

Toudouchine - Gueltas de Sbaïa

  • Toujours entre oueds et plateaux, mais dans des paysages plus ouverts, nous entrons dans une belle faille tectonique, abritant arbres et gueltas de Sbaïa (« gueltas du lion ») ; ce nom fait référence à ce félin, que l’on pouvait encore rencontrer dans les années 30/40 du siècle précédent. Malgré une occupation humaine régulière, il nous arrive d’observer une faune très représentative des régions sahariennes. Le chacal doré (Canis aureus) est bien représenté ainsi que le fennec (Fennecus zerda) et le renard famélique (Vulpes rueppelli). Quelques hyènes tachetées (Crocuta crocuta) prélèvent de temps en temps des animaux (chèvres ou moutons) dans les troupeaux. Le ratel du Cap (Mellivora capensis) et le porc-épic (Hystrix cristata) sont aussi présents. Chez les félins, il nous a été possible d’observer des chats des sables (Felis margarita) et en automne 1998, un ou des gros félins non réellement identifiés, ont circulé dans tout l’arc de l’Adrâr. Il pourrait s’agir de guépards (Acinonyx jubatus), ou plus vraisemblablement de caracals. Leurs migrations ont été suivies grâce aux déprédations qu’ils commettaient sur les troupeaux d’ânes des campements. Il semble qu’ils auraient pisté les transhumances des nomades Ideï Boussat du Hodh en direction du nord de la Mauritanie.

Repas et hébergement
Petit déjeuner: Préparé par l'équipe
Déjeuner: Préparé par l'équipe
Dîner: Préparé par l'équipe
Hébergement: Bivouac saharien
Gueltas de Sbaïa
5h-15km
Abteïli

Jour 13A pied toujours pour atteindre la belle vallée d'Abteïli

Gueltas de Sbaïa - Abteïli

  • Une courte étape nous emmène au lac (lorsqu’il a plu) barré par des dunes, dans la zone d’épandage en aval d’Abteïli. De nombreux oiseaux inattendus sont alors observables (canards, échassiers, …). Les falaises mauves tranchent singulièrement avec le vert dense des palmiers dattiers. Le sable blanc ajoute à ce tableau une note de douceur. Les nomades Ideichili ont pour habitude de s’établir dans ces zones de l’Adrâr au plus fort de la saison sèche. Le printemps approchant, ils reprennent souvent leurs migrations en direction du sud-ouest, vers les pâturages de Bou Nagâ ou de Timassoumit, à la rencontre de la mousson africaine. Nous prenons notre temps pour rejoindre le bivouac, point de rendez-vous avec nos véhicules, au pied de jolies falaises.

Repas et hébergement
Petit déjeuner: Préparé par l'équipe
Déjeuner: Préparé par l'équipe
Dîner: Préparé par l'équipe
Hébergement: Bivouac saharien
Abteïli
3h-120km

Jour 14En voiture au travers l'Adrâr occidental pour rejoindre Atar

Abteïli - Atar

  • Départ en 4x4 vers le nord. A la mi-journée, nous regagnons l’oued El Abiod, immense fracture collectant les eaux de vastes plateaux habituellement riches en pâturages. De nombreuses petites palmeraies bénéficient d’une eau abondante et peu profonde. Nous atteignons Atar en fin de journée. L'auberge au confort simple et agréable de notre correspondant nous accueille pour le repas du soir et la nuitée.

  • La ville d'Atar fondée au XVIIème Siècle dans la plaine bordière (bâten) qui s’étale au nord de la grande falaise, est préservée du sable par sa situation géographique.
    C’est la ville la plus importante de la zone saharienne. Elle fut ville émirale par le passé, ville de garnison pour les Américains puis les Français et enfin chef-lieu de région.

Repas et hébergement
Petit déjeuner: Préparé par l'équipe
Déjeuner: Préparé par l'équipe
4h-3500km
Aéroport de Paris

Jour 15Vol international au départ d'Atar pour Paris

Atar - Aéroport de Paris

  • Le vol affrété au départ d’Atar est prévu en début d'après-midi pour une arrivée à Paris en fin de journée.

durée 15 jours. Vol international non inclus.

1870€ (par personne)

Difficulté:3/5
Confort:2/5
Contacter directement votre agence locale

Bonjour

Je suis Sylvain de "Détours Mauritanie". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 84