Koumbi Saleh - Guide Mauritanie - Détours Mauritanie Voyages

Koumbi Saleh

Nom : Koumbi Saleh

Région : Hodh El Chargui

Pays : Mauritanie

Continent: Afrique

Superficie : 4.875 km2

Ancienne capitale de l'empire du Ghana , Koumbi Saleh est un site historique récemment découvert après plusieurs siècles d'oublis. Réputée pour ses grandes avenues bordées de ruines de maisons, ses nombreuses sépultures et ses mosquées, cette ancienne cité royale constitue une halte riche en découvertes et en aventure durant votre voyage en Mauritanie.

Histoire

La construction de la ville remonte au 4e siècle. Le site a connu une grande période de prospérité entre le 9e et le 15e siècle. Des fouilles menées par des archéologues accrédités (à partir de Bonnel de Mézières, 1914) ont déterminé avec précision que l'actuel Koumbi Saleh se trouve sur le site de l'ancienne capitale de l'empire du Ghana. Les recherches ont pu exhumer un grand nombre de constructions d'architectures extraordinaires et d'une valeur historique sans équivalents dans l'Afrique Subsaharienne. Aujourd'hui, elle est l'une des communes les plus peuplées de la Moughata'a avec une population de 12.432 habitants. L'on rencontre toutes les entités tribales constitutives de la société mauritanienne aussi que toutes les composantes ethniques du peuple mauritanien (maure, peulh, soninké, etc.)

Aujourd'hui

Le site archéologique de Koumbi se décompose en deux quartiers distincts. Au nord-est, se trouve la ville haute. Elle est composée de maisons construites en pierres et entourées de jardins. Il s'agit du quartier des commerçants étrangers, qui pour la plupart, étaient des musulmans. Disposant d'une forme carrée, avec 700 mètres de côté, ce quartier compte douze mosquées, avec chacun son Imam et son lecteur. Au sud-ouest, se trouve la ville basse. S'étendant sur un espace de 500 mètres sur 700 mètres, ce quartier abrite essentiellement des maisons en banco (terre rouge séchée). C'est le secteur des Sarakollé ou des autochtones. Il est également connu sous le nom de quartier des païens. C'est dans cette partie de la ville que se trouve le palais royal avec ses fenêtres en vitre et ses murs intérieurs ornés de fresques et statuettes.

Non loin du palais du roi, qui est aussi animiste, se trouve une mosquée construite à l'intention des invités du roi, qui sont pour la plupart des musulmans. À la sortie de la ville, vous trouverez une forêt de bois sacrés. Elle est habitée par des prêtres en charge du culte national. Ces derniers sont aussi les gardiens des idoles et des tombeaux des souverains. Si l'on se penche sur la structure de la ville en générale, que ce soit dans la ville haute et dans la ville basse, les maisons dont la plupart sont construites en étages, sont très serrées, presque accolées les unes aux autres. La ville compte très peu de rues, à l'exception de la grande avenue centrale (avec une largeur d'environ 12 mètres) qui la traverse dans le sens est-ouest. Cette avenue relie également la grande place de la ville à la mosquée principale et au marché qui se trouve à l'extrémité est.

Climat et géographie

La ville de Koumbi ou Koumbi Saleh est la capitale de l'empire du Ghana. Elle est située entre la ville de Timbédra (à 80km) et Bousteila dans la région du Hodh El Chargui, au sud-est de la Mauritanie et à quelques encablures de la frontière malienne. La population est essentiellement composée de tribus arabo-berbères.

Koumbi bénéficie d'un climat de type sahélo-saharien, très chaud avec des températures atteignant 42° au mois de mai et une baisse relative durant la période allant de décembre à la mi-mars. Les amplitudes thermiques varient entre 37,5°maximales et 24,6° minimales.

0 photos
Membre de Nomadays
Le réseau de spécialistes locaux

Bonjour

Je suis Sylvain de "Détours Mauritanie Voyages". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Prix d'un appel local
(+222) 42 07 87 87