Le respect et la propreté des sites

Le respect et la propreté des sites

L'équilibre écologique des régions désertiques est précaire et la dégradation des ordures est quasi nulle. Chaque visiteur est responsable de la propreté et de l'état des sites qu'il traverse et où il bivouaque. Ainsi faut-il s’appliquer à laisser le paysage aussi vierge que l’on a eu le plaisir de le découvrir.

Les déchets

Nous ne sommes pas habitués à gérer nos propres déchets mais il faut bien, içi, le faire. Chacun doit donc se munir d’un briquet ou d’une boîte d’allumettes pour brûler papier toilette, lingettes (vérifiez qu’ils soient bien consumés car ce n’est pas toujours facile). Les autres déchets ne doivent pas mélanger le biodégradable et le reste. Les reliefs de cuisine profiteront toujours à quelques chèvres, insectes ou petits mammifères. Les autres déchets doivent être brûlés, avec un peu de bois, puis il faut récupérer le métal, le verre et l’aluminium, les stocker et les rapporter en ville. L’expérience montre que l’on ne peut pas confier cette tâche, et qu’il faut absolument s’en charger soi-même. Piles, atomiseurs (sont-ils bien utiles ?) et briquets vides ne doivent surtout pas être jetés au feu, mais tout simplement rapportés en France.

L’eau

Vos pas vous mèneront peut-être vers une guelta, ce qui est toujours une émotion au Sahara. Ne la souillez pas par une baignade intempestive, surtout s’il y a un village à proximité ; de toutes façons des bergers viennent sûrement abreuver leurs bêtes, et les risques de bilharziose existent. Veillez à ne pas utiliser de savon à proximité immédiate.
NOS CIRCUITS
Lie a ce conseil de voyage
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$

Bonjour

Je suis Sylvain de "Détours Mauritanie". Envoyez nous votre demande, et nous vous répondrons sous 24H
Prix d'un appel local
(+33) 09 70 19 62 84